Accessoire de cinéma | Alien

ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER

Réalisé par Ridley Scott en 1979, Alien est un film de science-fiction et horreur qui a révélé Sigourney Weaver et propulsé sa carrière. En 1980 le film a remporté un golden globes, ainsi que 2 prix et 4 nominations au BAFTA awards, l’un d’eux étant « meilleurs décors ».

Le film est célèbre pour sa réalisation, son suspense, son ambiance, son monstre, ses acteurs, et sa musique.

La scène mythique

À la 52ème minute du film, l’équipage du Nostromo, le vaisseau cargo, vient de quitter l’atmosphère de la planète inconnu. Autour d’une table, l’équipage est réuni dans une bruyante allégresse, Thomas Kane l’«Executive Officer » après s’être remis de son face à face avec une forme de vie inconnue, commence à expectorer avec difficulté. Son équipage essaie tant bien que mal de lui taper dans le dos et de le faire allonger sur la table mais la toux se transforme vite en convulsions. C’est avec effrois et entouré de ses compagnons, que l’abdomen de Thomas Kane se teinte de rouge avant d’éclater. Une créature hideuse sort brutalement, le tuant sur le coup et profite du choc de l’assistance pour commencer à fuir, l’officier Ash interdit à quiconque d’abattre la créature qui en profite pour glisser à travers la pièce à toute vitesse.

L’accessoire de cinéma durant le tournage

Cette scène était la plus mythique du film avant même d’avoir été tournée, la légende dit que sa seule évocation dans le scénario avait suffit à convaincre les producteurs.

Kane le personnage interprété par John Hurt est couché sur la table mais le comédien est en fait à la perpendiculaire, glissé jusqu’au épaules dans un trou fait dans la table. Le reste du personnage est un faux corps relié au mécanisme servant à faire surgir la créature.

Seul John Hurt était au courant de comment aller se dérouler la scène, les autre acteurs avaient été gardé dans le flou, dans le script la scène figurait de façon très sommaire.

À l’arrivée des acteurs Ridley Scott et tous les techniciens portaient des imperméables, les cinq caméras étaient protégées par des toiles en plastique et des seaux pleins d’abats embaumaient le plateau de tournage.

Le responsable de l’alien est sous la table et la scène peut commencer, « ACTION !», John Hurt se tord de douleur, les acteurs l’empoignent et « BOUM !!! » l’explosion de sang surprend les acteurs. Le faux hémoglobine à base de jus de framboise gicle de partout et Scott parvient à capturer la surprise et le dégout de ses acteurs, cependant le T-Shirt ne s’est pas déchiré gardant ainsi le xénomorphe prisonnier du vêtement. Il faut alors nettoyer tout le plateau, les acteurs et les costumes pour une nouvelle prise en gros plan sur le nouveau-né. Enfin, trois prises seront nécessaires pour afficher la fuite de la petite créature à l’écran.

La conception du xénomorphe a été confiée à H. R. Giger, un plasticien suisse, mais le jour de son arrivée sur le plateau pour dévoiler le protagoniste éponyme il déclara « J’ai fini le bébé alien mais je te préviens, ce n’est pas terrible, c’est même complètement nul ». Son avis fût partagé par une audience hilare devant ce qu’on qualifia « d’arrière de dinde » qui était beaucoup trop imposant pour la scène. Ce sera Roger Dicken qui repensa l’alien et en réalisa trois spécimens distincts:

Une statuette en plâtre pour surgir du faux buste à l’aide d’un système à air comprimé

Une marionnette pour un plan serré où l’alien s’enroule autour de sa queue et se redresse dévoilant sa dentition inoxydable; sa bouche, sa tête et ses branchies sont animées par Dicken, au moyen d’un ingénieux système de ressorts et de fils de fer reliés à une poignée.

Enfin pour le dernier plan de la séquence, lorsque le xénomorphe s’enfuit de la table. Cette dernière, divisée en deux, abrite Dicken en son centre sur un skateboard placé sous le meuble. Le technicien agite sa marionnette au-dessus de lui…

Le cri de la bestiole est fait à partir de hurlements d’un porc (pour les convulsions de Kane), le sifflement d’une vipère (lors de l’extraction) et les pleurs d’un bébé humain…

Un bel exemple d’un art au service d’un autre, car la création de Roger Dicken a permis de créer une des scènes les plus mythique du cinéma

Sources

Alien: Kane’s Death: https://www.youtube.com/watch?v=iPA1blhzj2c

http://www.allocine.fr

http://www.imdb.com/title/tt0078748/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *